en tete

bando

Critique littéraire - Documents, témoignages - Encyclopédie, dictionnaires - Essais - Histoire - Littérature de langue française - Mémoires, souvenirs - Militaires - Nouvelles - Patrimoine - Régionalisme - Romans présent
A l'attention des librairies : la diffusion-distribution est assurée directement par Editions du Roure - commandes par mel
Pour toutes commandes en dehors de la France : Utiliser Paypal / For orders outside of France: Use Paypal
ACCUEIL COUVERTURES CATALOGUE VITRINE LIENS
La Révolution Française fut un événement considérable. De 1789 à 1799, la société fut bouleversée.

       Révolution des idées et des consciences, acte de naissance de la démocratie moderne, en 1789, fait inouï : les hommes sont déclarés libres et égaux en droit.

En 1792, des individus, devenus citoyens, font de la République un principe.

De 1793 à l'an 2 de la démocratie directe, le mouvement populaire, viscéralement opposé aux féodalités et à l'aristocratie, participe à l'organisation de la Terreur.

Michel Roux : Centralisation et autonomies dans le Massif-Central.
Jacques Barlet : Aspects démographiques et humains dans la Haute-Loire révolutionnaire.
Patrice Teyssier : Les justices seigneuriales dans le Velay à la fin de l'Ancien régime.
Georges Chanon : Le Jacobinisine : du club des Jacobins aux sociétés populaires.
Jean-Claude Besqueut : Le Clergé réfractaire, moteur de la contre-révolution.
Extrait...

    ...La société de Brioude justifiait l'économie dirigée en repoussant les égoïsmes :
          "Lorsqu'un grand peuple qui a conquis sa liberté, se laisse asservir, c'est toujours par sa faute ; c 'est toujours parce que les individus s'isolent et qu'ils ne savent pas mettre en commun une partie de leur richesse et de leurs forces pour résister à l'ennemi.
          Le 18 octobre 1793, les jacobins ponots, sous la signature de Rey, Bertrand et Levayer, écrivaient au citoyen Parmentier pour lui demander des indications concernant la culture des pommes de terre. Il fallait trouver une nourriture supplémentaire, et la "truffe blanche" n'était cultivée que depuis une cinquantaine d'années dans la région. On disait alors qu'elle empoisonnait le sol. le 15 pluviôse an 2 (4 février 1794) après un discours de Liogier sur ce sujet, la société populaire formait un comité d'agriculture. La propagande fut efficace : dès prairial an 2, la région put expédier 600 quintaux de pommes de terre au département du Puy de Dôme (142).
         La fraternité révolutionnaire dépassa le cadre géographique des sociétés du département. Le 25 novembre 1793, les jacobins du Puy recevaient une délégation des sociétés populaires de l'Ardèche. Celle-ci expliquait que cette région manquait de grains. En contrepartie, le Vivarais proposait du vin, de l'huile, des châtaignes. Un mois plus tard, le 31 décembre une délégation d'Annonay demandera encore des livraisons de blé. "Toute l'Ardèche a faim dit-elle. Au nom de la fraternité républicaine, la société de Craponne, le 16 messidor an 2 (4 juillet 1794) nommait 4 commissaires pour aider le district à envoyer des grains au département du Cantal.
          Des mesures urgentes s'imposaient aussi ; les sociétés populaires furent de farouches partisanes de l'économie dirigée. Afin de lutter contre la faim, le salut public exigeait un régime de contrainte contre les accapareurs et les riches. L'établissement de greniers publics fut une revendication qui se concrétisa. Reynaud en créa un après que la société populaire du Puy ait demandé qu'il soit installé dans la maison du "ci-devant SaintHaond", le 12 novembre 1793. Le 10 mars 1794, la société ira jusqu'à présenter un projet sur la nouvelle organisation des boucheries de la ville. Les jacobins s'occupèrent aussi de prévoir les récoltes. Le 13 nivôse an 2 (2 janvier 1794), la société de Fay envoya deux députés à la municipalité "pour qu'elle ait à enjoindre aux cultivateurs de dépiquer...

La Haute-Loire et la Révolution française
1988 - Barlet-Besqueut -Chanon-Roux-Teyssier  -240 pages - 13,72 €


 
Panier d'achats ...
Pour commander avec un bon de commande : par chèque ou virement bancaire, c'est ici