en tete

bando

Critique littéraire - Documents, témoignages - Encyclopédie, dictionnaires - Essais - Histoire - Littérature de langue française - Mémoires, souvenirs - Militaires - Nouvelles - Patrimoine - Régionalisme - Romans présent
A l'attention des librairies : la diffusion-distribution est assurée directement par Editions du Roure - commandes par mel
Pour toutes commandes en dehors de la France : Utiliser Paypal / For orders outside of France: Use Paypal
  ACCUEIL COUVERTURES CATALOGUE VITRINE LIENS
  
   « Un matin de printemps, quand les lilas donnent leur odeur à la brume, et qu'au-dessus de ma tête une huppe lance ses trois appels, et que, si c'est dimanche, les cloches battent faiblement dans la campagne vide, ce que je vois et ce que je respire n'est que bonheur et que joie. » Qui ne conviendrait que cette phrase de Mauriac est toute poésie et toute harmonie ?
     Prose, poésie ! Vaut-il encore la peine d'affirmer que toute versification n'est pas poésie et qu'un rimailleur se trompe à se croire poète parce que ses phrases marchent au pas.
      Pour Nicolas Fayet, toute anthologie est un bouquet de fleurs sauvages : on a glané et rassemblé des œuvres disséminées aux quatre vents, poèmes que l'on a grappillés au petit bonheur et que l'on désire sauver de l'irrémédiable oubli.
Pourtant l'une des caractéristiques de la poésie auvergnate, c'est le classicisme de la forme : le goût pour l'irremplaçable vers français par excellence, l'alexandrin. Rarement le vers libre. On s'étonne que si peu aient été touchés par la révolution survenue au début du XXe siècle, initiée surtout par Apollinaire ou Claudel : le vers sans coupe régulière, sans rimes, ou réduit à l'assonance.
      Et il faut attendre le mouvement créé autour de Nadir, vers les années 1980 pour assister à une sorte de révolution : le poète se libère des contraintes d'une versification par trop rigoureuse. Seules comptent et l'inspiration et l'invention, tout ce qui ravit le lecteur. Le plus inattendu, c'est cette poésie qui « coule de source » écrite par des gens qui n'ont guère usé les bancs de l'Université, pas même ceux du lycée.
     Nicolas Fayet et Jean-René Mestre ont recensé plus de 500 poètes de Haute-Loire. Dans cette anthologie, près de 330 études biographiques sont accompagnées d’une ou plusieurs oeuvres. D’autres moins connus ou dont les textes sont difficilement accessibles sont mentionnés. Quelques noms occupent le dessus du panier : Romains et Sabatier, Gazanion, Georges d'Aurac, les deux Calemard de Lafayette, Arsac, Amargier, Castagné, R. Rivet-Borac, Chaudier, Bonhomme.
      Les auteurs sont situés par époques et par thèmes, depuis la langue d’oc des troubadours (texte de Martin de Framond), jusqu’à l’imposante production du XXe siècle.

Poètes de Haute-Loire - Anthologie
ISBN 978 2 906278 79 0 - 2/2009 - 33,00 €

 
Panier d'achats ...
Pour commander avec un bon de commande : par chéque ou virement bancaire, c'est ici