en tete

bando

Critique littéraire - Documents, témoignages - Encyclopédie, dictionnaires - Essais - Histoire - Littérature de langue française - Mémoires, souvenirs - Militaires - Nouvelles - Patrimoine - Régionalisme - Romans présent
A l'attention des librairies : la diffusion-distribution est assurée directement par Editions du Roure - commandes par mel
Pour toutes commandes en dehors de la France : Utiliser Paypal / For orders outside of France: Use Paypal
ACCUEIL COUVERTURES CATALOGUE VITRINE LIENS

    
     Le 3 avril 1939, Pierre Paillon est appelé à rejoindre Toulon pour effectuer son service militaire, dans la Royale. Il est affecté comme matelot-cuisinier sur le contre-torpilleur Guépard de la division Guépard-Verdun-Valmy où il accomplira de nombreuses missions d’observations et de surveillance des convois alliés en Méditerranée.
     
La guerre est déclarée le 2 septembre 1939. Le matelot-cuisinier-mitrailleur Paillon est muté à Brest pour embarquer sur le Léopard de la division Jaguar-Chacal-Léopard. Il participera à l’expédition de Narwik.
     
Puis ce sera la bataille des ports à Boulogne-sur-Mer, Dunkerque et Calais, en mai 1940. Il faut retarder l’avance des troupes allemandes. La division navale de Pierre Paillon a pour mission de détruire les ports de Boulogne-sur-mer, Calais et Dunkerque. Plus de 500 navires de tous tonnages seront sur place pour essayer de sauver ce qui peut être sauvé et notamment évacuer 340 000 soldats et marins. Dans la bataille, le Jaguar et le Chacal sont coulés par les torpilles allemandes ou les bombes des stukas. Le Léopard, quant à lui, est chargé, le 6 juin 1940, de conduire le reporter de guerre Joseph Kessel, à Folkestone, en Angleterre.
     
Dès son arrivée, le Léopard est immobilisé à quai par la marine britannique et ne peut rejoindre la France. Son équipage est vidé manu militari et jeté derrière les barbelés jusqu’en décembre 1940.
     

     
Pierre Paillon parle de trahison sans honneur des alliés anglais.
     

     
Revenu en France, il s’enrôlera, dès 1942, malgré tout, dans le Groupe Ange, une branche du réseau Buckmaster.
     
La préface est du médecin-général Henri Delolme.
     
La postface est rédigée par le colonel Mouyren
     

     
Pierre Paillon a une spécialité, la pâtisserie. Meilleur ouvrier de France, il est aussi l’auteur de nombreux ouvrages sur la cuisine. Du certificat d’études, obtenu en 1931, il est passé maître dans son art qu’il a enseigné avant de devenir chef d’entreprise à Yssingeaux.


eg

Dans l'enfer de Dunkerque
126 pages - ISBN 978 2 919 762 16 3 - 4/2013 - 15,00 €
 
Panier d'achats ...
Pour commander avec un bon de commande : par chéque ou virement bancaire, c'est ici