en tete

bando

Critique littéraire - Documents, témoignages - Encyclopédie, dictionnaires - Essais - Histoire - Littérature de langue française - Mémoires, souvenirs - Militaires - Nouvelles - Patrimoine - Régionalisme - Romans présent
A l'attention des librairies : la diffusion-distribution est assurée directement par Editions du Roure - commandes par mel
Pour toutes commandes en dehors de la France : Utiliser Paypal / For orders outside of France: Use Paypal
  ACCUEIL COUVERTURES CATALOGUE VITRINE LIENS


Le 3 janvier 1882, le curé Rivet, est retrouvé assassiné et mutilé sur les bords de l'Allier, près de Rognac.

      L'assassin présumé est recherché dans tout le département de HauteLoire et les soupçons se portent sur Pierre Mallet. Ce dernier sera arrêté, vite jugé, condamné à mort et guillotiné sur la place du foirail au Puy-en-Velay, le 28 août 1882.

     Roger Archaud a rouvert l'épisode noir de cette histoire, mais estime la sentence injuste. Certes, le crime a eu lieu et il est horrible, mais l'auteur prouve que Pierre Mallet aurait dû bénéficier de larges circonstances atténuantes, d'autant plus que cette affaire se situe à une époque de tension exacerbée entre cléricaux et républicains.

      Pierre Mallet, républicain, a-t-il été emporté par une pulsion irrésistible ? Du moins, a-t-il été possédé par une "idée fixe, celle de tuer et de châtrer un prêtre". Pourquoi le curé Rivet ?

      L'auteur, dans un vibrant plaidoyer, et il a ses raisons, veut prouver que la sentence a été celle d'un temps, d'une époque, inadaptée. Roger Archaud rétablit les faits, sans haine, sans excuse.

     Mandza grailh et autres histoires

      Les personnages décrits par Roger Archaud ont tous existé dans une région de l'Auvergne, proche de Sembadel ou d'ailleurs, entre le Vielay et l'Allier. Mandza grailh, en occitan, (Mange corbeau, en français), est l'un de ceux-là, hommes et femmes cocasses ou tragiques, paillards ou rigolards, bien vivants et souvent touchants. L'auteur raconte l'histoire de Sandrou, des salers de l'oncle Florentin, d'Auteyrac, du Tapou de la lone, une pauvre naine qui filait comme une alouette, Dzan Piarrou di miaou, Toine di cor benaïze, de Curmilhac (L'Antoine au coeur heureux), Jean Arnaud et les fresques de Saint-Romain et quelques farces d'une enfance très heureuse...


Le crime de Saint-Arcons-d'Allier
05/2000 - Roger Archaud - 200 pages -  16,77 €

 
Panier d'achats ...
Pour commander avec un bon de commande : par chèque ou virement bancaire, c'est ici