en tete

bando

Critique littéraire - Documents, témoignages - Encyclopédie, dictionnaires - Essais - Histoire - Littérature de langue française - Mémoires, souvenirs - Militaires - Nouvelles - Patrimoine - Régionalisme - Romans présent
A l'attention des librairies : la diffusion-distribution est assurée directement par Editions du Roure - commandes par mel
Pour toutes commandes en dehors de la France : Utiliser Paypal / For orders outside of France: Use Paypal
ACCUEIL COUVERTURES CATALOGUE VITRINE LIENS

    
       Bien qu’il affichât un athéisme intransigeant, le commandant de police Chevriou était loin d’être un matérialiste borné. Il comprenait même qu’on pût donner au parcours du Chemin de Saint-Jacques une dimension morale, philosophique, voire métaphysique, à condition qu’elle demeurât strictement personnelle et qu’elle ne fût jamais polluée par les ukases d’une religion instituée. Ça, il ne le supportait pas. Ceux qui se lançaient sur les mille six cents kilomètres du Chemin, lui apparaissaient comme les victimes consentantes d’un bourrage de crâne séculaire. Mais ceux qu’il exécrait davantage encore c’étaient les autres, tous ces moutons de Panurge qui ne se voulaient ni agneaux de Dieu, ni brebis égarées et qui se ruaient là comme ils se ruent aux premières soldes, à la sortie du dernier Harry Potter, parce qu’il faut y être ; tous ceux qui faisaient le bonheur des marchands du temple ; tous ceux qui, même s’ils avaient effectué la moitié du chemin en voiture, même s’ils ne parcouraient que quatre ou cinq étapes, ne faisaient tamponner leur créanciale et n’arboraient la sainte coquille que pour pouvoir proclamer : « J’ai fait Compostelle ! »

          Paul Chevriou n’est pas un grand amateur du célèbre pèlerinage. Il sera pourtant et bien malgré lui contraint de s’y intéresser lorsqu’une série de crimes, tous perpétrés sur le chemin de Compostelle entre Le Puy et Saugues, viendra défrayer la chronique et affoler les autorités religieuses.

          Après La porte ouverte, meurtre sous la cathédrale, voici une seconde enquête du commandant Chevriou. Comme la première, elle a pour cadre Le Puy et la Haute-Loire dont l’auteur est originaire. Bien que vivant à la Martinique, Gérard Oulion, professeur de Lettres à la retraite n’a jamais rompu les liens avec le pays. Il y réside chaque été.

oulion            a

Un chemin semé d'épines - Gérard Oulion
xx pages - ISBN 9782 919762 20 0 - 6/2013 - 20,00 €
 
Panier d'achats ...
Pour commander avec un bon de commande : par chéque ou virement bancaire, c'est ici
la montagne
article eveil