en tete

bando

Critique littéraire - Documents, témoignages - Encyclopédie, dictionnaires - Essais - Histoire - Littérature de langue française - Mémoires, souvenirs - Militaires - Nouvelles - Patrimoine - Régionalisme - Romans présent
A l'attention des librairies : la diffusion-distribution est assurée directement par Editions du Roure - commandes par mel
Pour toutes commandes en dehors de la France : Utiliser Paypal / For orders outside of France: Use Paypal
ACCUEIL COUVERTURES CATALOGUE VITRINE LIENS

    
 
 
900 ans d'écrits occitans
     D'où vient notre culture occitane ? Quelles en sont les sources profondes ou lointaines ?
     La présente Anthologie répond à cette double interrogation en offrant une large sélection de textes anciens -dans leur graphie originale- et modernes, regroupés en 4 parties : la tradition administrative (textes du Xle au XVIe siècles), la tradition lyrique des Troubadours (textes des XIle et XIIIe siècles), la tradition populaire, et enfin l'ouverture sur une littérature moderne.
      Se trouvent réunis ici, dans une tentative sans précédent, 67 textes du Forez, de Velay yssingelais et ponot, de l'Auvergne brivadoise et du pays de Saugues, la plupart tirés de sources . rares ou anciennes, voire inédites : pour la première fois, le lecteur pourra juger sur pièces neuf siècles de production occitane dans la Loire et la Haute-Loire.
L'auteur, de souche vellave, Yves Gourgaud est né à St Didier en Velay. Il poursuit depuis plus de dix ans des recherches sur la langue et la littérature occitane. Lui-même, écrivain d'expression occitane, il a publié de nombreux articles. Il représente la région Auvergne auprès des Obradors Occitans (Ateliers Occitans) depuis leur fondation.

Extraits...
L'AUCEL 
       
Una fenna s'era maridada am un home quez avia dos efants : un drolle et una drolla. Amais qu'aquels efants saguesson pro bravonets et avenents, la mairastra'ls amava pas et pensava mas de s'en despeitar. 
       
Un jorn, lis faguet anar quarre de pinhas, ves la garnassa, et lhi diguet que Io promer que tornaria am son sac comol auria quican.
          Li dos efants s'en aneron. Quant sagueron per la garnassa, se coiteron de campar de pinhas. Mas quant Io drolle veguet que sa sors avia comolat son sac d'avant quez elh, et quez era presta per s'en tornar, l'estachet am un pin et emportet vistamen Io sac ves l'hostau. Quant hi saguet, demandet so que'lh avian prometut. La mairastra, en lioc de'lh bailar quican de bon, Io fai entrar dins la solharda, leva la cabartoira de la mait e'lh comanda d'espiar so que hi a dedins. Lo petiot se bota davant la mait per hi espiar dedins ; mas la mauvaza mairastra lhi laissa chaire la cabartoira pezanta sobre la testa et Io tua. Et, per que dengun Io poguesse trobar, copa Io corps en menuts morcels et n'en fai Io disnar de son home.
         Aquelh mostre de fennas avia pas achabat de faire coeire son disnar, que la drolleta arribet de ves la garnassa, et portava'n sac de pinhas.
         "N'aurai pas so que m'avès prometut", so diguet am sa mairastra, "mon frairon deu esser arribat". 
       
N'es pas vengut enquera, mas sara leu aqui ... Té, d'aquelh temps, vai t'en portar I'espartin de ton papa, vers Io champ de l'Estrada."

Anthologie de l'écrit occitan
1983 -Yves Gourgaud - 200 pages - 10,67 €


 
Panier d'achats...
Pour commander avec un bon de commande : par chèque ou virement bancaire, c'est ici