en tete

bando

Critique littéraire - Documents, témoignages - Encyclopédie, dictionnaires - Essais - Histoire - Littérature de langue française - Mémoires, souvenirs - Militaires - Nouvelles - Patrimoine - Régionalisme - Romans présent
A l'attention des librairies : la diffusion-distribution est assurée directement par Editions du Roure - commandes par mel
Pour toutes commandes en dehors de la France : Utiliser Paypal / For orders outside of France: Use Paypal
  ACCUEIL COUVERTURES CATALOGUE VITRINE LIENS

     
      En cette fin d'été 1793, un représentant de la Convention, détourne sa mission de Nevers vers Moulins pour exercer des pouvoirs très étendus sur un département, l'Allier, peu engagé dans le processus révolutionnaire et menacé par la révolte lyonnaise. Entre le retour en Vendée et les départements du Centre, Fouché choisit délibérément "de diriger ses pas vers Moulins".

     La région vient de vivre l'arrestation de Brissot. La crise économique sévit. Avec l'arrivée de Fouché, tout paraît basculer dans l'excès et la démesure. L'ancien Oratorien, le girondin devenu montagnard, le régicide, semble ici, devenir un véritable missionnaire. Effacer toutes les traces de l'Ancien Régime, épurer les administrations, imposer une politique sociale égalitaire, lutter contre "les riches égoïstes", laïciser l'espace, décharlataniser, déclarer que "la mort est un sommeil éternel", en un mot, aller jusqu'à "la régénération intégrale".

     Après une présentation du Bourbonnais, Elisabeth Liris décrit les débuts de la Révolution dans cette région. Mais, si l'histoire locale a toujours regardé la mission de Fouché d'un il désapprobateur, L'auteur ne veut pas, ici, écrire une nouvelle biographie. Elle veut appréhender les relations complexes et tumultueuses d'un personnage, d'un acteur hors du commun avec un département, l'Allier, devenu l'épicentre de la déchristianisation pendant les débuts de la Terreur et réconcilier peut-être, un homme, Joseph Fouché et les habitants du Bourbonnais afin que ceux-ci cessent d'apparaître comme des victimes de la Terreur mais deviennent pour un temps des acteurs dans un vaste projet vers plus d'égalité, de fraternité, de justice sociale, partageant cette dialectique périlleuse, voire utopique, dans laquelle Joseph Fouché s'engage et les engage, entre la Terreur et la Vertu.

     "Ici s'opère la réconciliation, ou plutôt la fusion des deux thèmes : histoire d'un acteur, histoire d'une région, à vrai dire, par le relais de l'entrée en scène de toute une cohorte de protagonistes, militants, activistes, clubistes et administrateurs "régénérés" qui forment le "staff' du représentant, au contact d'une foule urbaine et de masses rurales parfois conquises, parfois hostiles. Sur la politique sociale de Fouché, sur l'application de la Terreur, sur la pédagogie civique, sur la déchristianisation, au double visage du vandalisme et de la fête, l'auteur apporte une analyse précise et vivante et débarrassée des scories de l'anathème ou de la mauvaise conscience" (Préface de Michel Vovelle).

L'Allier en Révolution
05/2000 - Elisabeth Liris - 256 pages -21,34

Panier d'achats...
Pour commander avec un bon de commande : par chèque ou virement bancaire, c'est ici