en tete

bando

Critique littéraire - Documents, témoignages - Encyclopédie, dictionnaires - Essais - Histoire - Littérature de langue française - Mémoires, souvenirs - Militaires - Nouvelles - Patrimoine - Régionalisme - Romans présent
A l'attention des librairies : la diffusion-distribution est assurée directement par Editions du Roure - commandes par mel
Pour toutes commandes en dehors de la France : Utiliser Paypal / For orders outside of France: Use Paypal
ACCUEIL COUVERTURES CATALOGUE VITRINE LIENS


 

 

 

 
 Préface de Vincent Peillon

      Une « saga » patronale et républicaine qui commence avec Frédéric Dorian et la République adolescente. L’exemple de ces industriels de la faux, de l’usine de Pont-Salomon, en Haute-Loire, liés avec ceux de l’acier de la vallée de l’Ondaine est, sans doute, une exception dans cette fin du XIXe siècle, sous le second Empire, jusqu’au début du XXe siècle, avec la République.
      Ces grands bourgeois sont protestants et républicains, et pour certaines, comme Caroline Dorian, des républicaines et humanistes farouches.
      Nicole Saint-Sernin et Jacky Darne ont utilisé des documents d’archives, notamment la correspondance adressée à Fleury Binachon, directeur d’usine. Ils ont décortiqué les relations entre ces patrons : Dorian, Holtzer, Jackson, Binachon et Martin, et le monde ouvrier, celui qui sue dans les usines. Ils ont cerné les utopies de l’époque entre fouriérisme et interventionnisme social.

      Vincent Peillon, philosophe, historien des idées et ancien ministre de l’Éducation nationale, écrit, en préface de l’ouvrage : « Voilà donc, un beau livre... qui ressuscite une époque passionnante où la République était combattante. L’affection, le respect, l’humour, la préoccupation des choses graves y sont présents au milieu de mille autres considérations. Certaines touchent à la grande politique, d’autres à la petite, celle des médailles qu’il faut distribuer..., des services qu’il faut rendre. D’autres encore sont des réflexions d’industriels, d’hommes d’argent attentifs à la concurrence locale et internationale, à l’environnement politique, aux nouveaux procédés industriels, aux prix de revient et aux investissements. D’autres enfin touchent, tout simplement, à la vie affective, celle des parents, d’enfants, de familles apparentées ou proches qui constituent en tout état de cause un réseau et qui cherchent à se comprendre et à s’épauler autant par affection que par intérêt bien compris. »

      Jacky Darne et Nicole Saint-Sernin, sa soeur, ont grandi tout près des usines Holtzer et Verdié, à Unieux et Firminy, où leur père était chauffeur de fours dans la métallurgie, après avoir été agriculteur en Haute-Loire.
      Jacky Darne est né à Rosières. Sa carrière professionnelle d’expert-comptable, d’universitaire et de responsable politique – il fut député du Rhône – l’a conduit dans le Rhône. Il a publié des ouvrages de gestion.
      Nicole Saint-Sernin, vit, depuis sa retraite, à Roiron, hameau de Rosières. Elle est psychologue. Elle est l’auteure de biographies de figures locales.


Entre République et révolution industrielle, en Haute-Loire
224 pages - ISBN 978 2919 762 76 7 - 4/2020 - 20,00 €


 
Panier d'achats ...
Pour commander avec un bon de commande : par chéque ou virement bancaire, c'est ici